Facebooktwitterpinterestlinkedinyoutubeinstagram
Sans la guerre d’indépendance des Etats-Unis d’Amérique, il n’y aurait peut-être pas eu de Dillon en Martinique…
Durant son séjour (fin des années 1830), le général d’Empire Henri-Gatien Bertrand n’a pas manqué de s’intéresser à la défense de la Martinique. L’île lui paraissait trop vulnérable, comment mieux la défendre ?
Article réservé aux adhérents
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail