Facebooktwitterpinterestlinkedinyoutubeinstagram

18 Aout 1926 — 22 Avril 1999

Autodidacte, il s’engage  dans l’armée très jeune car ses parents sont d’origine modeste et n’ont pas  les moyens de continuer à l’envoyer à l’école. Pierre DAVIDAS est le premier à dénoncer dans «Antilla» et dans «Le Progressiste», les méfaits d’un pesticide jusqu’alors inconnu du grand public, le chlordécone. Dès 1985, il en a dénoncé l’utilisation et  a été immédiatement la risée des grands planteurs et des services déconcentrés de l’Etat au motif qu’il serait un parfait ignorant ou un illuminé. Il était pourtant dans le vrai ! Cofondateur avec Garcin MALSA de l’A.S.S.A.U.P.A.M.A.R. (Association Pour la Sauvegarde du Patrimoine Martiniquais) – association écologiste et indépendantiste et créée en novembre 1980. Cette association fut instituée en Avril 1981 et reçut son agrément en Mars 1986. Il est aussi le fondateur de « Appels » qui est une des premières associations écologiques fondée en Martinique.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

2 comments on “DAVIDAS Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.