Facebooktwitterpinterestlinkedinyoutubeinstagram

12 Juin 1937 — 27 Mars 2020

Guy CABORT de son vrai nom, est né en 1937 à Saint-Joseph (Martinique). Brillant lycéen, il réussit le concours d’entrée à l’Ecole normale d’instituteurs. Breveté de l’Ecole militaire de Saint-Cyr, engagé comme Officier dans l’armée française, il déserte et rejoint les rangs du Front de Libération Nationale en 1961. Il est condamné à 20 ans de réclusion par contumace pour désertion. En Algérie, Guy Cabort sera licencié en sociologie auprès de l’Université d’Alger.

Il rentre clandestinement en France en 1967 sous le nom de Guy CABORT-MASSON.

En 1968, il est l’un des fondateurs du M.N.L.M (Mouvement National pour la Libération de la Martinique), premier parti indépendantiste de la Martinique. Il sera finalement amnistié de sa condamnation en 1969.

De retour en Martinique en 1969, après avoir lancé la revue « En Avant », il crée en 1970 l’Association Martiniquaise d’Éducation Populaire (AMEP).

L’engagement politique de Guy Cabort-Masson s’est notamment traduit par plusieurs ouvrages et essais. Il a lancé les titres Simao et La Voix du Peuple, établissant diverses tribunes pour approfondir les interrogations sur la société et la politique martiniquaises et caribéennes. Dans les années 1980-1990, Cabort-Masson collabore également à d’autres revues, telles Antilla et Naïf.

Il meurt le 27 mars 2002 à l’âge de 65 ans.

 

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

1 comment on “CABORT-MASSON Guy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.