Facebooktwitterpinterestlinkedinyoutubeinstagram

Nombres 12-14, Marc 5:21-43 :

« Moïse avait épousé une femme koushite. Miryam et Aaron se mirent à le critiquer à cause de cela. Et ils dirent : Est-ce seulement par l’intermédiaire de Moïse que l’Eternel a parlé ? N’est-ce pas aussi par notre intermédiaire ?

L’Eternel entendit cela. Or, Moïse était un homme très humble, plus que tout autre homme sur la terre. […]

L’Eternel se mit en colère contre eux, et il se retira. A peine la nuée avait-elle quitté la tente, que Miryam se trouva couverte d’une lèpre blanche comme la neige. Quand Aaron se tourna vers Miryam, il vit qu’elle était lépreuse. »

Koushite désigne quelqu’un dont la peau est foncée, koush provient de l’hébreu et signifie noir ou sombre. L’épouse de Moïse à laquelle il est fait référence dans ce passage s’appelait soit Tharbis ou Séphora, ou Tsippora (Zéphora, Sephora). Son nom n’était pas mentionné en clair. Elle faisait partie d’un groupe de nomades, les Madianites, métissés culturellement et ethniquement. Les Madianites étaient semblables aux groupes Touaregs d’aujourd’hui.

Dans les textes bibliques, L’Eternel ne fait aucune différence entre peau claire ou foncée et punit ceux qui ont un comportement discriminant.

Aurore Holmes
«Construire notre vivre-ensemble»

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.