Photo : La savane des esclaves - Trois ilets, Martinique
Facebooktwitterpinterestlinkedinyoutubeinstagram

Les noms désignent la réalité, mais entre les noms et la réalité, la subjectivité humaine s’interpose. Ceci aboutit à des vérités multiples, la vôtre, la mienne, la leur…

Il est également possible de ne pas nommer la réalité, l’effacer ou la tronquer.

Pensez-vous que l’expression « descendants d’esclaves » dénomme une réalité ? Ou cette expression nous prive-t-elle d’une partie de notre humanité ? Ou cette expression nous enferme-t-elle dans une réduction de notre être sans autre histoire qu’une période d’esclavage ?

Notre association Construire notre vivre-ensemble souhaite organiser un débat sur cette question. Nous attendons vos commentaires nombreux…

Photo : La savane des esclaves – Trois ilets, Martinique

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.